Lexique Rolex

On dit souvent que l'amateur de Rolex parle un langage compliqué. Dans ce lexique, retrouvez les définitions des termes souvent utilisés pour parler des Rolex vintages et modernes. Plus de 300 définitions.

 


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M

N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

0-9


 

A

 

Acier grade 316L : Classification du type d’acier utilisé dans la fabrication des Rolex, notamment au niveau de son caractère inoxydable.

Acier grade 904L: Qualité de l’acier qui rentre dans la fabrication des boitiers des Rolex modernes.

AD : Authorised Dealer : Revendeur officiel d'une marque et ce qui nous passionne ici de Rolex. La liste France.

AK : Désigne le modèle Air-King.

Albino : Désigne une version de la 6263 (cadran blanc) pour laquelle les sous compteurs sont également de couleur blanche.

Albino Freccione : 1655 dont l'aiguille "orange" a viré au blanc.

 

Ammonite Dial : Désigne les cadrans en ammonite.

Ancre : L'ancre, a un double rôle : d'une part transmettre la force du ressort par l'intermédiaire du rouage au balancier afin de faire perdurer les oscillations et, d'autre part, empêcher le déroulement incontrôlé du rouage remonté.

A.R.A. : Force Aérienne Argentine.

Astral : Désigne la lunette caractéristique des Rolex Zephir. 

 

Azuré : Désigne le travail effectué sur les sous-compteurs de certaines montres. C'est le cas par exemple sur la YM2 ou sur la Daytona (on dit alors que c'est la Panini ou la boule à facette).

 

B

 

Bakelite : Matière plastique dont sont faits certains inserts de Rolex Vintage (GMT Master et Daytona).

Balancier : Le spiral et le balancier effectuent un mouvement de va-et-vient. Chacun de ces allers-retours ("tic-tac") est appelé oscillation.

Bark : Désigne la finition "écorce" des lunettes et maillons centraux de certaines Day Date.

Bart Simpson dial : Le cadran Bart Simpson désigne la couronne du logo Rolex écrasée, elle fait penser à la coiffure du fameux personnage (1965).

Batman : Désigne la GMT Master 2C 116710 BLNR.

BD : Boucle déployante.

Beach : Type de cadran de Daytona WG. Rose, vert, bleu etc.

Bertolli : Défini pour les collectionneurs italiens le vert olive des inserts de 16610 LV, en référence à la couleur de l’huile d’olive de cette fameuse marque.

Bexley : Centre Rolex Anglais (notamment spécialisée dans les Rolex militaires). Sa marque de fabrique est un polissage avec des chanfreins très marqués. 

BEYELER : Cadranier fournisseur Rolex.

Bezel : Lunette de la montre, tournante ou non. Voir Insert.

Bicchierini : Terme essentiellement utilisé par les marchands transalpins pour les cadrans laqués, index cerclés et souvent patinés couleur beurre frais.

Big Crown : Référence à la grosse couronne. Par exemple la Submariner portée par James Bond dans Dr No. La couronne fait 8mm sans épaulement et est gravée "BREVET". (Références : 6200, 6538, 6540, 5510).

Big Eyes : Fait référence aux sous compteurs de certaines Daytonas. Ils sont plus gros. Résultat : on dirait des gros yeux.

Big Number : Se dit de la 3ème série de 5514. Elle a été produite exclusivement pour la Comex. Les numéros de plongeurs (au dessus de 700) sont plus gros. La gravure "ROLEX COMEX" est en cercle, séparée par deux couronnes ROLEX. Numéro de série entre 4 et 5,5 Millions (1976 / 1978).

Big red : Daytona référence 6263. Le Daytona est marqué en rouge.

BKSO : BlacK dial, Stainless Steel, Oyster. Utilisé sur les forums anglosaxons pour décrire une Oyster, cadran noir, acier.

Black out : Cadran d’Explorer 1 référence 14270 dont l’intérieur des index 3/6/9 est noir.

Bloodhound : Désigne l'AirKing présentée à bâle 2016. Rolex reprend clairement les codes des instruments de mesure du véhicule hypersonique terrestre Bloodhound SSC qui tentera de battre le record du monde de vitesse. L'OPC est le prmeier à l'avoir baptisé ainsi.

Bloodstone dial : Désigne les cadrans tacheté comme par du sang (jaspe).

Blueberry : Désigne les GMT avec un insert entièrement bleu.

Boiler Gauge : De l'anglais "jauge de chaudière". Désigne ce type de cadran.

Bombay : Encore un terme qui n'est pas reconnu par Rolex. Il désigne plusieurs références comme les 5016 ou 5018. Bombay vient de "bombé" qui désignait la forme particulière de la boite.

Boule à facette : Se dit des Rolex Daytona dont les sous-compteurs brillent beaucoup. On peut aussi les appeler "Panini". Le terme officiel est "azuré".

Bracelet riveté : Désigne la méthode d'assemblage du bracelet. Les maillons sont rivetés.

Bracelet plié : Désigne la méthode d'assemblage du bracelet. Les maillons du bracelet sont pliés sur eux-mêmes.

Brancard : Désigne la forme du boitier de certains modèles "Prince".

Broad Arrow : Désigne les montres de dotations à l'armée britannique. Une flèche est gravée sur le fond de boite de ces montres.

Brooklyn Bridge : Désigne le travail réalisé sur ce cadran.

BP (Bezel Protector) : Disque plastique de protection de la lunette livré avec les montres.

B/P (Boite/Papiers) : Signifie que la montre est vendue avec boite et papiers. Les papiers étant la seule partie du set impossible à racheter indépendamment.

Buckley (dial) : Du nom du célèbre vendeur New-Yorkais. Il s'agit des cadrans avec index romains peints.

Bullseye : Désigne les cadrans Rolex avec un cercle au centre.

Burford dial : Cadrans de service pour des 6538 "militaires". Elle possède le cadran 3-6-9/

Butterfly : Se dit des calibres dont le rotor n'est pas un demi disque complet, il a une forme de papillon. (1030, 1530, 1560, 1565...)

 

C

 

Cadran lin (linen dial) : Rendu de certains cadrans qui s’approche du tissu.

Cadran SWISS : Modèle de transition (luminova / tritium).

Calibre : Terme définissant la forme et les dimensions d'un mouvement de montre. A base de lettres ou de chiffres, il sert à identifier un modèle de montre.

 

California Dial. Une partie du cadran est en chiffres romains, l'autre en chiffres arabes.

CERN Dial. Désigne les Milgauss 1019 avec les Index et les aiguilles noirs.

Chapter ring (chemin de fer) : Liseré parcourant le tour du cadran en intégrant les indicateurs minutes.

CHI : Compulsion Horlogère Impulsive.

Cheminée (Plexi) : Se dit des plexis droits pour montre avec date comme la 1680.

Chevron Dial : Désigne ce type de cadran avec les chevrons.

Cérachrome : Matière utilisée pour la fabrication des inserts de certaines Rolex 6 chiffres.

Chronographe : A ne pas confondre avec Chronomètre qui certifie la précision (voir COSC). Le chronographe (comme la Daytona) sert à mesurer les temps courts et se reconnaît grâce à ses compteurs additionnels sur le cadran et à la présence de boutons-poussoirs sur le côté du boîtier.

Chromalight : Le Chromalight est une nouvelle matière luminescente qui, sur des tons bleuâtres, augmente considérablement la visibilité en milieu abyssal.

Chronergy : L’échappement Chronergy du calibre­ 3255 développé et breveté par Rolex est une version optimisée de l’échappement à ancre suisse. 

Clockmaker's Four : Le fait d'écrire IIII et non pas IV sur les cadrans à chiffres romains pour l'index indiquant le 4. Le IV n'est apparu qu'au moyen-âge (IV étant l'initial du Dieu IVPITER). Les premières horloges utilisaient donc le IIII. Pour des raisons historiques et même esthétiques, de nombreuses marques utilisent encore le IIII. Rolex ne déroge pas à la règle ! 

 

Coin Edge : Nom donné au boitier (forme des cornes) notamment de la 4062 (Chronographe Anti-Magnétique) ou autre Précision.

Coke (Stendal / Jeanne mas) : Désigne les inserts des GMT Master à moitié rouge, à moitié noir.

Columbine : Se dit uniquement sur les forums francophones (ne surtout pas utiliser sur les forums américains). Le terme désigne les GMT Master de transition avec le mouvement 3186. Une tuerie selon certain d'où ce surnom. Concerne la fin des séries « Z » et les séries « M ».

COMEX : Il s’agit d’une société spécialisée dans l'ingénierie et le monde sous-marin. Comex est l'abréviation de « Compagnie Maritime d'Expertises ». Rolex a produit des Submariner et des SD pour la COMEX.

Commando : Sur base d'Oyster Precision avec cadran explorer type 3/6/9 et flocage commando – produite uniquement pour le marché US (remontage manuel).

Concorde : Surnom donné à certaines GMT Master 1675 full gold avec cadran marron dit "nipple dial" et dotées d'aiguilles bâton et non de leurs aiguilles Mercedes habituelles. Ce surnom peut s'appliquer également pour désigner le type d'aiguilles qui équipent cette GMT apparue dans une publicité mettant en scène le Concorde.

Copper Bezel : Désigne les inserts "cuivrés" de certaines GMT.

 

Copper Tone : Désigne la teinte cuivre de cette patine prise par cette 6241 (14k).

 

Cornes pleines : Désigne le fait que les cornes ne sont pas percées à l'extérieur pour accéder aux pompes du bracelet. Apparition des cornes pleines vers 2003 / fin de série Y.

Cornes percées : Désigne les boitiers Rolex avec les cornes percées au niveau des pompes (avant 2003).

Cornino : Voir Pointed (Crown) Guard.

Couronne : Bouton disposé sur le côté de la boîte, servant à régler l'heure ou la date, ou à armer le ressort moteur.

Couronne gravée : Micro gravure sur le saphir à 6h00 (apparition 2003). L'idéal pour la voir est de l'éclairer avec une lumière rasante.

COSC : Certification Officielle Suisse Chronomètre. Le COSC est fixé pour une précision de -4s à +6s par jour.

Cosmograph : Appelation venant de la référence 6062 Oyster Perpetual à phases de lune et triple date, produite de 1950 à 1953. Elle était appelée Cosmograph à cause des phases de lune indiquées sur un fond de ciel bleu étoilé.
Ce nom fut repris en 1963 pour désigner le nouveau chronographe en référence aux conquêtes spatiales de la fin des années 50.

Cream (ou Panna) : Se dit de certains cadrans blancs qui ont patiné notamment les Explorer 2 et Daytona.

Crosshair : Désigne la croix sur certains dials. Elle représente un réticule (croisement de fils qui définissent l'axe de visée d'un instrument d'optique.).

CX : Parfois utilisé sur le forum des membres pour parler des modèles qui ont été des dotations pour la COMEX (voir plus haut).

Cyclope : Se dit de la loupe placée pour une visibilité accrue de la date sur les montres Rolex. Certains disent que c'est l'ADN de la marque.

 

D

 

 

Dark Rhodium (ou dark grey) : Désigne les cadrans gris foncés soleillés que l'on retrouve sur les OP, DJ ou autre Yacht-Master notamment. 

Dato Compax : Voir Killy. Désigne les références 4767, 4768, 5036, 6036 et 6236. Pré-daytona avec indication jour/mois en plus du chronographe.

David Bowie : Désigne les patines de couleurs différentes sur les index en fonction de leur forme. On peut retrouver cette particularité sur des 1675. Elle rappelle les yeux du chanteur qui avaient la particularité d'être différents.

Daytona 13 : Modèle en or (16528) sur lequel l'index 15 des minutes a été remplacé par erreur (sur foi d’une lettre d’excuse de Mr HEINIGER ex-DG de la marque en personne) par un 13. En 2011, l'une d'elle s'est vendue 100 000€ à Genève.

Dayto PN : Daytona Paul Newman.

Dial : Cadran.

Doctor (the) : Désigne 3 exemplaires de 6239 qui possèdent un cadran avec une échelle supplémentaire.

Door Stop dial : Désigne les cadrans qui présentent de gros index en relief à 6h et 9h. Ils ressemblent à des bloc-portes.

Double red : Désigne la 1665 avec deux lignes de littérature rouges sur le cadran. (SEA-DWELLER - SUBMARINER 2000). (Voir Red et Single Red)

 

Double Silver : Cadran de 5508 avec les indications de la profondeur et submariner en blanc.

Double Swiss : Double écriture suisse sur le cadran.

Dress Explorer : Se dit des "Explorer" vintage cadran blanc principalement (acier ou or) sans le cadran explorer classique mais avec les index appliqués.

 

E

 

Eagle Beak : Protège couronne qui rappelle la forme du bec d'un aigle.

Easylink : Système qui permet de rallonger le bracelet d'environ 5mm sans outils. Pratique en cas de chaleur quand le poignet gonfle.

Egyptian : Désigne la finition de l'OysterQuartz 19028 ci-dessous.

Enamel : Désigne les cadrans émaillés.

End link (pièce de bout) : Rajout métallique entourant la pompe, faisant le lien entre le bracelet et la boite.

Everose : Un alliage créé par Rolex qui s’apparente à l’or rose. Même si la composition n’est pas communiquée par Rolex, il pourrait s’agir de 76% d’or, 22% de cuivre et 2% de titane. Chimiquement le titane est un matériau stable. Résultat l’Everose aurait une tenue dans le temps supérieure à l'or rose classique.

Explorer (cadran) : Désigne le cadran 3-6-9 de la submariner 6200.

 

F

 

Faded : Se dit des inserts Rolex délavés, patinés avec le temps ou artificiellement.

Fancy (Pink, Green, orange) : Désigne la lunette sertie de la Pearlmaster 39mm.

Fantômes (aiguilles) : Se dit des aiguilles de l'Explorer 2 cadran noir, elles ont la base de la même couleur que le cadran.

F.A.P. (Fuerza Aerea del Perù) : Rolex a fourni des montres pour l'aviation militaire Péruvienne. Elles se reconnaissent notamment à la gravure sur le fond de boite.

Fat Font : Désigne l'écriture grasse des inserts.

Fat lady : Modèle de GMT référence 16760 à la boite plus épaisses que les boites dédiés à ce modèle (1983 à 1988).

Federer : Désigne la DJII 116333 cadran ardoise.  Voir Wimbledon.

Feet First : Indication de la profondeur de plongée possible exprimée en feet puis en mètres.

Flat Four : Désigne les 4 de certains inserts Rolex. Il est plat (flat) sur le dessus. On lit parfois Fat Four pour désigner enfaite le Flat Four.

Fliplock : Système de fermeture de boucle déployante.

Floating : Caractérise la première série (R) produite de la Daytona 16520. L'écriture "cosmograph" est détachée du reste de la littérature. Désigne aussi la littérature de certaines 6263, le Daytona est décollé du compteur de 6h.

Image

Florentine : Désigne la finition des boites, lunettes et bracelets de certaines Day Date et DateJust.

 

Freccino : Se dit des petites aiguilles GMT.

Freccione : Se dit de la référence 1655 (Big Arrow ou encore Steve Mc Queen). Le terme est inspiré de l'italien de flèche orange (contraction de "freciatta/arancione") pour désigner la grande aiguille du second fuseau horaire.

Frog Foot Coronet (Couronne en pied de grenouille) : Désigne la forme du logo sur les 1655 Mk2.

Froggie : Voir Kermite. Nom anglais pour la 16610 LV.

 

G

 

 

Ghost : Désigne le stade ultime de l'insert faded (voir à la lettre F). Un insert usé à tel point qu'on ne peut plus lire les graduations.

 

Gibéon : Nom de la météorite dans laquelle les cadrans "météorites" sont réalisés.

Gilt : Se dit des cadrans aux écritures dorées.

Glidelock : Système de rallonge qui permet d’ajuster le bracelet de sa montre de plongée par-dessus une combinaison. Permet de rallonger le bracelet de 20mm (par saut de 2mm) le tout sans outils.

Glossy / gloss : Brillance du cadran de certains modèles.

GMT : « Greenwich Mean Time » Temps Universel depuis 1884. Aujourd'hui, la référence de temps est le Temps Universel Coordonné (UTC). Une montre dite GMT indique l'heure d'un second fuseau horaire et parfois de plusieurs en même temps.
Cette complication permet à un voyageur de connaître à la fois l'heure de son pays d'origine et celle du pays où il séjourne.

Gold Crystals : Cadrans exclusifs obtenus par un processus de cristallisation de l'or développé par Rolex et produit dans sa propre fonderie. Les cadrans peuvent être colorés en or jaune, gris, rose ou agrémentés de motifs galvanique ou PVD.

Goldust Dream : Cadrans en nacre sur lesquels sont dessinés des motifs décoratifs ajourés à l'aide d'une fine couche d’or ou de platine.

 

Grasshopper : Désigne la forme caractéristique de certaines Rolex Precision. Leurs cornes leur donnent, en effet, des allures de sauterelles... 4514, 4417, 4332...

 

Graziata (ou Serif en anglais) : Se dit de la typographie de certains insert ou cadrans. Les chiffres ou les index présentent une typo avec empattement.

Grazieto : Désigne, de la même manière que Grazieta, la typographie de certains logos Comex.

 

Great White : Désigne les 1665 (cadran blanc) produites entre 1977 et 1982 (plusieurs Mk de cadrans).

G.S.P.R. : Submariner série spéciale pour l’élite de la gendarmerie (Groupement Sécurité Présidences République) produite à 30 exemplaires. 1983/2007. La seule Rolex militaire française.

Gulda : Désigne la Rolex DayDate 18038 avec le cadran "Coral bay". Du nom du pianiste Autrichien Friedrich Gulda.

 

 

H

 

Hand Ball (ou end dot second hand) : Désigne les aiguilles des secondes avec la boule à l'extrémité.

H.E.V. (Helium Escape Valve) : Valve qui permet de laisser échapper l'hélium en plongée et dépressuriser la montre. Utilisée sur les Sea-Dweller, les DeepSea mais aussi les 5514 et montres de la Comex.

Honey Comb : Nid d'abeilles en anglais. Désigne les alvéoles sur certains cadrans.

Hooked : Désigne le "crochet" du 7 sur certains disques de date blancs. 

 

Hulk : C’est le surnom de la 116610 LV pour sa couleur verte et ses formes bodybuildées.

 

I


Index : Petit bâton, rond, triangle ou chiffre permettant d’identifier l’heure. Ils peuvent être peint ou cerclé (or).

Index cerclés : Passage aux index cerclés d'or blanc vers 84-85.

Index peints : Désigne les index qui ne sont pas cerclés. Ils sont simplement peint sur le cadran (jusqu'en 84-85).

Insert : Élément placé sur la lunette et comportant les graduations.

 

J

 

Jubilé (bracelet) : Créé en 1960 pour la GMT, adapté plus tard au reste de la gamme Rolex. Au départ, la couronne du fermoir était placé au bord de la boucle déployante afin de pouvoir ouvrir plus facilement le bracelet. Il a la réputation d'être très confortable.

 Jurassic Park : Désigne le cadran de la Day-Date 18238 fabriqué à partir d’un fossile.

K

 

Kermit (ou grenouille) : C'est le surnom de la 16610 LV pour sa lunette verte qui commémore le 50eme anniversaire du modèle.

Killy (Jean-Claude) : Du nom du célèbre skieur français. Désigne les références 4767, 4768, 5036, 6036 et 6236. Pré-daytona avec indication jour/mois en plus du chronographe.

King Sub : Désigne la submariner 6200. (cadran 3-6-9). Il existe plusieurs typos de cadran dont une "small size."

Kissing Four : Désigne les inserts dont le 4 touche le 0 du "40".

L

 

Lapis-Lazuli : Roche métamorphique contenant des silicates du groupe des feldspathoïdes. Elle a pu servir à faire des cadrans d'un bleu profond.

Leonardo : Désigne cette Day-Date pour gaucher.

Lipton : Désigne des Oyster au cadran militaire fabriqué pour le Canada dans les années 30-40. La majorité possède le calibre Rolex 59 (modifié FF30), celui-ci est entièrement marqué à la fois Oyster Watch Co. et RWC, Ltd. Il existe également des Oyster Edison,Oyster Raleigh,Oyster Centregraph, Oyster Junior Sport, Oyster Commander, Oyster Recorda, Oyster Grenfell,Oyster Shipmate et Oyster Standard.

LN : Lunette noire.

Long Drive Chronometer : L'écriture SUPERLATIVE CHRONOMETER est plus long ( de 7h à 5h) que sur les autres dials. 

Lollipop : Les trotteuses sucettes. Le rond est plus gros que sur les modèles classiques.

Lollipop : Désigne aussi les cadrans Mk3 de 5513. Les index rond touchent la minuterie. 

 

Long E : Particularité de la typo du « E » de Rolex sur certain cadran (GMT 1675).

Long Five : Désigne les inserts MK2. La boucle intérieure du 5 est plus allongée que sur la MK1 (partie haute).

Lunette cannelée : Désigne un type de lunette qui n’est pas lisse mais dont la forme reprend des triangles (DateJust, DayDate...). Les lunettes cannelées ont à l’origine une fonction bien précise : visser la lunette sur le boitier pour en garantir l’étanchéité. Aujourd’hui c’est un symbole esthétique disponible sur les modèles or jaune, gris et everose.

LV : Lunette verte.

 

M

 

Mahogany:Arbre à partir duquel certains cadrans de Rolex "bois" sont réalisés.

Malachite : Famille des carbonates minéraux. Sert à réaliser certains cadrans.

Mark (MK) : Désigne les différences sur un modèle qui n’a pourtant pas changé de référence (différence de cadran, d’insert, etc...).

Maxi Dial : Fait référence aux gros index sur certaines séries ou certains modèles de Rolex.

Mercedes (aiguilles) : Désigne l’aiguille des heures à trois branches de Rolex. Pour certains, elle fait référence à la nageuse Mercedes Gleitze qui a été la première à traverser la manche à la nage. Elle avait une Rolex Oyster durant son exploit. Pour d'autres, c'est juste un besoin technique pour remplir l'aiguille de matière luminescente.

Meter first (vs Feet first) : Se dit des cadrans dont l’étanchéité (donnée en profondeur maxi de plongée) est indiquée en « mètres » d’abord avec d’être convertie en pied (=ft). L’inverse pour les feet first.

MG : Désigne le modèle Milgauss.

MG GV : Désigne la Milgauss avec le saphir teinté vert.

Middle Underline : Très rare cadran de 5512 avec un trait séparant les 4 lignes de littérature en bas du cadran (entre la profondeur et le COSC).

Millerighe : Se dit des lunettes cannelées des 6511 qui sont composées de cannelures plus fines et plus nombreuses. De quoi vous rappeler les pastas Italienne. 

Milsub : Se dit de la version militaire de la Submariner (5513/5517). Ces montres avec ce type bien précis de cadran étaient exclusivement destiné aux plongeurs de la Royal Navy. Le T indique que les aiguilles ''glaives'' et les index sont au tritium.

Mobutu : Se dit de la Rolex Daytona réf. 116598 SACO. Le terme fait référence au dictateur Zaïrois pour sa toque Léopard.

Monometer : Ref 6202 (à partir de 1953). Elle est parfois considérée comme la première Submariner.

Mother of pearl Dial : Se dit des cadrans nacrés Rolex.

 

 

 

N

 

Nato Bond : Fait référence au bracelet militaire en tissus porté par James Bond dans Goldfinger. Alternance de bande noir, bordeaux et kaki. Attention le choisir trop « petit ». (privilégiez le 18mm au lieu du 20 pour un effet total look). A noter 3 variantes, le nato bond noir / 2 bandes grise, le Regimental Bond, noir / 2 bandes grises / 4 liserés rouges et le Real nato bond, noir / 2 bandes vertes olives / 4 liserés rouges.

Nato britannique / Nato G10 : Bracelet en nylon tressé, thermocollé, répondant au cahier des charges de l’armée britannique.

Nipple (ou téton) : Spécificité des index sur GMT 1675/3 et full gold ainsi que sur certaines séries de Submariner gold.

NOS : New Old Stock (Neuf de stock).

No Crown Logo : Désigne l'absence de couronne sur le cadran de la montre.

No Minute Track : Désigne l'absence de marquage des minutes.

 

O

 

Octopus : Désigne les montres pour la police Italienne (avec le Poulpe).

Octopus Day Date : Désigne ce coup-ci les "ventouses" de pierres précieuses dont sont sertis certains bracelets.

 

Olive-Shaped : Désigne les boutons poussoirs en forme d'olives. 

 

Olongapo : Base américaine aux Philippines dans les 50 à 70. Les GI's faisaient réaliser des bracelets sur-mesures chez des artisans pour les Submariners et Tudor Small Rose. Un bracelet acier avec les insignes de leur choix. Ils étaient peints en noir pour éviter les reflets.

Oman : Désigne les Rolex avec un marquage du sultan d'Oman.

Onyx : Minéral dont sont faits certains cadrans. L'onyx est une variété de calcédoine composée de SiO2 (dioxyde de silicium).

OP : Désigne le modèle Oyster Perpetual.

Oscillations : 1 Oscillation = 2 alternances / 4 Oscillations par seconde = 28’800 alternances par heure.

Oyster : La toute première montre étanche porte ce nom. Depuis, le "label" Oyster certifie que la montre est étanche. Créée et brevetée par ROLEX en 1926, la montre est baptisée Oyster car elle est hermétiquement scellée à la manière d'une coquille d'huitre grâce à deux innovations techniques : un fond vissé et une couronne de remontoir brevetée. Elle résiste donc à une immersion prolongée dans l'eau et est surtout protégée de la poussière "le plus grand ennemi des horlogers".

Oyster (Bracelet) : Il a été créé en 1947 et sa caractéristique principale est une finition droite. Chaque maillon est fixé grâce à un axe qui permet une flexibilité et un confort au poignet.

OysterFlex : Désigne le bracelet présenté à Bâle 2015 sur la Yacht Master Everose.

Oyster Sotto (Voir RCO) : L'ordre des mots sur le cadrans ces cosmographes est Rolex Cosmograph Oyster ( et non Rolex Oyster Cosmograph).

Oyster Underneath (Voir RCO) :  L'ordre des mots sur le cadrans ces cosmographes est Rolex Cosmograph Oyster ( et non Rolex Oyster Cosmograph).

Ovettone : En italien, gros oeuf. Big Egg en anglais. Designe les "big" Bubbleback Réf.6084/6085. Nom donné à cause des galbes de ces références.

Oyster Down : L'écriture Oyster et Cosmograph inversé sur le cadran. L'Oyster est en bas. Voir RCO.

Oysterlock : Fermeture des bracelets Rolex.

 

P

 

Padellone : Désigne la 8171 à triple quantième et phase de lune produite à la toute fin des années 40. Padellone signifie large poêle. Pourquoi large poêle ? A cause de son diametre de 38 mm qui était considéré comme grand pour l'époque...

Pallettoni : Mot utilisé par les collectionneurs italiens pour nommer les index peints des cadrans mats des Rolex vintage. Par extension, ce terme permet de distinguer un cadran mat index peints d'un cadran glossy aux index cerclés.

Panda (cadran) : Désigne les cadrans blancs et sous compteurs en noir que l’on retrouve sur le modèle Daytona. Ici en version Paul Newman. Il existe sous différentes références : 6239, 6240, 6241, etc...

Panna : Encore un mot de l’italien pour dire qu’un cadran a patiné. Exemple avec les 116520 de 2003 à 2006. Comparaison avec un Regular Dial.

Pan Am : Air king série spéciale pour la Pan American Petroleum and Transport Company.

Panini : Se dit des Rolex Daytona dont les sous-compteurs brillent beaucoup. On peut aussi les appeler "boule à facette". Le terme officiel est "azuré".

Parachrom : Grâce au Spiral Parachrom, nos montres sont insensibles aux champs magnétiques et sont plus résistantes aux chocs (Tennis, Golf).

Paraflex : Système anti choc monté sur certaines montre ROLEX comme la Deepsea et la DayDate-II par exemple.

 

Patent Pending : Désigne les cadrans MK1 des 1665. Rolex a fourni quelques exemplaires pour tester la valve à hélium en 1967 (développé avec Doxa). Le fond de boite est gravé "Patent Pending". La ligne SUBMARINER 2000 dépasse beaucoup plus de SEA-DWELLER que les autres MK. Le marquage rouge peut être passé au rose car ils ont été peint sur une base d'écriture blanche. Exemplaire très rare. 

 

Patrizzi : Se dit des cadrans de certaines 16520. Le collectionneur Osvaldo Patrizzi est le premier à avoir remarqué que les sous-compteurs des séries W et S (parfois T) prenaient une patine marron avec le temps.

Pepsi : Désigne les inserts des GMT Master à moitié rouge, à moitié bleu.

Petite seconde : A l'opposé de la seconde centrale (l'aiguille des secondes partage alors l'axe du cadran avec les aiguilles des heures et des minutes), la petite seconde se positionne dans un cadran séparé de diamètre réduit, disposé en général à 6h ou 9h.

Pie Pan : (plat à tarte). Fait référence aux cadrans de DateJust qui ne sont pas plat, ils forment un angle au niveau du bord.

Pisani : Du nom du célèbre collectionneur Italien Marcello Pisani. Désigne les cadrans MK1 des 1665 COMEX. La profondeur est de 600m au lieu de 610 et la couronne est aussi spécifique.

Point d'exclamation : Fait référence au point sous l’index de 6h.

Pointed (Crown) Guard (PCG ou cornino) : Epaulement plus fin et en pointe pour protéger la couronne.

Polaire : Désigne les Rolex Explorer Tritium dont les cadrans sont blancs immaculés (index).

Porcelaine : Désigne certains cadrans de 16520 série R (jusqu’à L pour l’or : 16528). La couleur du cadran est plus brillante que sur les versions classiques.

Pré-Comex : Se dit de la 5513 Mk1-"Maxi Dial". C'est le modèle qui a servi de base à la fabrication de la 5514 pour la Comex.

Pre-Daytona : Référence 6238. Production entre 1962-1967. Lunette lisse sans indication tachymétrique (l'échelle est sur le cadran). Compteur et cadran uniforme.

Président (bracelet) : Exclusivement pour la DayDate, réalisé en or ou platine, ce bracelet représente l'excellence et le prestige tout en alliant un confort unique au porté. Président peut aussi désigner la Day-Date équipée de ce bracelet. Cette appellation fait référence à Eisenhower. Il s’est vu offrir ce modèle pour sa réélection en 1956.

Pulsometrico : Désigne la 6239 qui possède une échelle pulsométrique sur son cadran.

Punché (ou punched) : Se dit des papiers (certificat) dont les numéros ont été inscrits par perforation de la feuille.

Pussy Galore : Petit nom de la GMT Master 6542 (production entre 1954 et 1959). Le nom fait référence au personnage Pussy Galore dans le film James Bond Goldfinger. Elle porte une magnifique 6542.

Pyramidal : Désigne la finition en pyramide de certains cadrans de Day Date et Datejust.

 

 

Q

 

Quantième annuel : Montre indiquant les heures, les minutes, le jour, la date et le mois. Ainsi, au 30 juin par exemple, ce mécanisme de quantième annuel passe immédiatement au 1er juillet sans qu’il soit nécessaire d’avancer manuellement le calendrier pour éviter l’affichage d’un « 31 juin » inexistant. C'est le cas de la Sky-Dweller qui possède cette complication.

 

R

 

Radial : Désigne les cadrans avec les marqueurs de minutes longs et des petits marqueurs pour les heures.

Railway : Désigne le boitier "art déco" en chemin de fer de certains modèles "Prince".

Rail Dial : Se dit des cadrans dont les 2 lignes de littérature (superlative chronometer officially certified) marquent leur espace au même endroit. c'est à dire que le "e" de SUPERLATIVE se termine au dessus du "y" de OFFICIALLY et que le C de CHRONOMETER est juste au dessus du C de CERTIFIED. Signature d’un des cadraniers de Rolex (STERN).

Rainbow (Daytona) : Désigne la Daytona dont la lunette est sertie d’un dégradé de saphir reproduisant les nuances de l’arc en ciel. Rouge, orange, jaune, vert, bleu, mauve et rose.

Random : Ce sont les nouveaux numéros de série Rolex (aléatoires). Ils sont composés de lettres et de chiffres sans logique connue.

Rayon flammé de la gloire : Désigne le guillochage du cadran de la Cellini Dual Time.

RCO (Rolex Cosmograph Oyster) : Les écritures sont inversées sur le cadran. Cosmograph arrive avant Oyster. La 6263 Paul Newman RCO vendue chez Christie's en novembre 2013 a atteint $1,089,186 USD.

RDM : Réserve de marche.

Rectangular Dial : Désigne les cadrans dont le 2 dans GMT Master 2 forme un rectangle. En haut pour comparaison un Stick Dial.

Red : Désigne la 1680 Red. Elle possède une ligne rouge sur la cadran (SUBMARINER).

Red Depth. Désigne l'écriture de la profondeur d'étanchéité en rouge.

Red Quarter. Désigne le marquage rouge des indicateurs des quarts.

Réhaut gravé : Le réhaut est la pièce qui fait la liaison entre le cadran et le verre. Chez Rolex, le réhaut peut-être gravé ROLEXROLEXROLEXROLEX.

Ring Command : Technique de réglage de la Sky-Dweller. Pour accéder aux réglages du second fuseau horaire, des heures, du mois ou de la date, il suffit de tourner la lunette cannelée de la montre. La couronne, elle, ne possède qu'une seule position.

Rolesium : Nom utilisé par la société Rolex pour parler de la combinaison sur une même montre d'acier et de platine. Le modèle Yacht-Master est la seule Oyster disponible en Rolesium. Sa lunette est en platine tandis que le boîtier et le bracelet sont en acier 904L.

Rolesor : Se dit des montres bi-ton Or-Acier.

Root beer : Désigne la GMT 1675/3.

Roulette : Désigne le dateur de certaines DJ qui affiche les jours impairs en rouge et les pairs en noir. 

Rubis : Permet de réduire au maximum les phénomènes de frottements. Élément placé sur divers éléments mobiles de la montre ainsi que sur l’ancre et le système d’échappement.

S

 

Salmone : Désigne un cadran prototype réalisé par Singer en 1997-1998 pour la 16519.

Saros : Mécanisme de calendrier annuel développé par Rolex, dont la conception s'inspire directement du phénomène astronomique du même nom. Il permet au calendrier de la Sky-Dweller de distinguer automatiquement les mois de 30 jours de ceux de 31 jours. Le calendrier ne nécessite qu'un seul ajustement par an, le 1er mars, le mois de février ne comptant que 28 ou 29 jours.

SACO : Lunette Daytona incrustée Saphir de couleur Cognac. Voir Mobutu.

SARU : Désigne la GMT dont la lunette est incrustée de saphirs et rubis.

Scritta rossa : Ecriture rouge pour les italiens. Désigne la 1680 red et parfois aussi la 1665 Double-Red.

Sector Dial : Le cadran est découpé en plusieurs secteurs. Quand il forme une croix -comme ici-, on l'appelle aussi Crosshair.

SD : Sea-Dweller.

SDDR : Sea-Dweller Double Rouge.

SDDS : Sea-Dweller DeepSea.

SEL (Solid End Links) : Bracelet Rolex dont le end link est directement intégré au bracelet et non une pièce de bout indépendante. Il fait la jonction entre le boitier et le bracelet.

Serif : Voir Graziata.

Set (Full) : Se dit d’une montre comprenant le packaging d’origine, boite (sur-boite), papier (certificat et carnet), Tags COSC, calendrier, ancre, etc... Le set diffère d’un modèle à l’autre.

Sharks Teeth dial : Désigne les cadrans aux index en forme de dents de requins (6530 des années 50').

Sigma : Fait référence aux cadrans marqués "OT Swiss TO". Autrement dit un set en or (index et aiguilles).

Silver lettering : Désigne les cadrans de Cosmograph avec la littérature en gris.

Singer : Cadranier fournisseur Rolex.

Single Red : 6 sont connues au monde. Elle a été produite en 1967. Il s'agit de la Rolex Ref.1665 500m/1650ft. L'une d'entre elles a été vendue aux enchères : 490,900 CHF.

Small Bond : Désigne les SUBMARINER à petite couronne sans protège couronne. 

Smooth Bezel : Lunette lisse.

Smurf : Désigne la Submariner 116619LB. La shtroumph ! 

Snake dial : Craquellement caractéristique de certains cadrans.

Slate : Désigne les cadrans gris "ardoise"

 

Solo : Désigne les cadrans avec uniquement le mot "Rolex".

Space Dweller : Conçue sur la base d’une explorer et commercialisée sur le marché japonais uniquement en petite quantité (1966). Ref. 1016.

Spark Dial : Cadran qui fait ressortir des petits points de différentes couleurs au soleil.

Spider Dial : Se dit de certaines séries de cadrans qui craquellent avec le temps. Ca ressemble à une toile d'araignée.



Spiral : Ressort très fin. Le cœur de la montre. Il est fixé au balancier et oscille de façon régulière par des mouvements de va-et-vient.

Split Dial : Cadran dont l'écriture "Oyster Perpetual" est séparée par le trou de centre.

Square crown guard : épaulement carré.

SS (Stainless Steel) : Désigne les modèles aciers.

Stardust Dial : Il s'agit là aussi d'une usure du cadran. Des petits points apparaissent comme de la poussière.

Stella : Désigne les cadrans émaillés de Day-Date.

Step Dial : Désigne la "marche" entre le cadran principal et les sous-compteurs des premiers cadrans Paul Newman. Ils ne sont pas sur le même plan.

STERN : Cadranier fournisseur Rolex.

Steve McQueen : Explorer référence 1655 aussi appelé Freccione (voir Freccione). Appellation contestée par certains collectionneurs.

Stick Dial : Désigne les cadrans dont le 2 dans GMT Master 2 est formé de deux bâtons. En bas pour comparaison un Rectangular Dial.

Stretch : Qualifie l'usure d'un bracelet. Les maillons de l'Oyster, Jubilé ou Président se sont desserrés avec le temps. Une restauration est possible.

Sub : La Submariner.

Sub americana : Désigne la 1680 Red. Elle possède une ligne rouge sur la cadran (SUBMARINER)

SubDate : La Submariner ayant une complication : la date.

Sundust : Finition des cadrans soleillés. Ici la Sky-dweller sundust.

Sword : Désigne les aiguilles glaive de certaines Milsub.

Syloxi : Nom donné au spiral en silicium. Introduit sur le calibre 2236.

 

T

 

Tangerine : Fait référence à la patine des index au tritium de l’explorer 1655 : orange comme l’aiguille. S’étend plus généralement à l’ensemble de la gamme pro.

Tapestry : Désigne les cadrans tapisseries.

Taxi driver : Désigne les cadrans "stella" jaune "taxi".

Texano : Le petit nom donné parfois à la 5100 Beta 21 (1970). Première Rolex avec un verre saphir et un mouvement à Quartz.

Texas : Cadran "Paul Newman" non-step dial. Il sont souvent identifiés par les spécialistes comme de faux cadrans apparus dans les années 90.

The Real Mc Coy's : Désigne une édition limitée de GMT Master rendant hommage à l'exploit de Chuck Yeager. Il a passé le mur du son en 1947 à bord de son Bell X-1.

Thunderbird : Turn-O-Graph références : 6309/6609/1625

 

Thunderbolt second hand : Désigne l'aiguille des secondes en forme d'éclaire sur certaines références de Milgauss.

Tiger eye (tigerauge - occhi di tigre) : Teinte cadran marron sur GMT 16753.

Tiger Eye : L'oeil de tigre peut aussi désigner le dial réalisé à partir d'une variété de quartz.

TOG : Désigne le modèle Turn-O-Graph.

Toothpaste : Désigne la pâte luminescente utilisée sur les cadrans de certaines COMEX dans les années 90 et quelques autres montres. Il s'agit d'un mélange dense et compact qui ressemble à du Tritium mais dont on ne connait pas la formule. 

Top Hat : Désigne les plexis des 1680. Voir "cheminée".

Transition : Modèle Rolex qui comporte certaines pièces de l'ancienne référence mais aussi des améliorations du modèle suivant (calibres et cadrans par exemple ).

Tridor : Désigne les modèles qui sont composés d’or jaune/gris/rose. Entre les années 80 et 2000, le Tridor est une fusion des 3 ors avec un procédé qui permet de n'avoir aucun mélange entre les matières (couteux en production). Au catalogue actuel, le Tridor n'est pas une fusion sur une seule et même pièce mais un assemblage de pièces des 3 ors.

Triplelock : Désigne les couronnes de remontoir avec 3 joints. Pour les reconnaître, en acier elle possède trois points identiques sous la couronne, en or elle possède toujours trois points mais celui du milieu est plus gros et en platine ce sont les deux points des extrémités qui sont plus gros que celui du milieu. 

Triple six (666) : Désigne la Sea-Dweller 16660.

Tropical : Cadran Rolex qui a viré au marron.

Tru-Beat : Nom générique donné aux Rolex ayant une seconde sautante ou morte.Le calibre équipé de cette petite complication était le 1030.

T swiss T: Index au tritium.

Tulip crown : Désigne la forme de la couronne sur certaines 5512.

Twinlock : Désigne les couronnes de remontoir avec deux joints. Pour les repérer : en acier et or acier, il y a un trait sous la couronne, en or il s'agit de deux points et en platine un seul point sous la couronne.

Twisted mouth : Désigne le logo en forme de bouche tordue de la quatrième version de cadran de 6200.

 

Two Tone : Voir Rolesor.

 

U

 

UAE (United Arab Emirats) : Armoirie présente en commande spéciale sur certaines références. Vu sur des GMT, Daytona, Air King, date Just.

Underline :Se dit de certains cadrans qui ont une mention soulignée. Quand il est placé sous le OYSTER PERPETUAL, il peut être qualifié de "Upper Underline"

Upside Down : Désigne visiblement une erreur de production Rolex sur des 5512. Au lieu d'avoir le numéro de série à 6h et la référence de la montre à midi, l'inverse a été frappé. Le numéro de série à midi et la référence à 6h.

 

V

 

Vignette dial : Désigne le dégradé radial des cadrans sur DateJust et Day-Date.

Veriflat : Désigne la Rolex référence 6512. Elle tient son nom de son boitier Oyster le plus fin produit. Cette montre embarque un calibre 1000, dérivé du 1030, à remontage mécanique.

Volcano : Désigne cette patine rouge lave autour des index de cette GMT.

Vulcano Plexi : Désigne les plexis de certaines Rolex/Panerai (3646).

 

 

W

 

Waffle Dial : Désigne les cadrans "gaufres".

Wide Boy :Désigne les aiguilles et les index larges et plats.

Wimbledon : Désigne la DJII 116333 cadran ardoise. Elle peut aussi être surnommée la "Federer" car elle est intimement liée au Tennisman Suisse. 

 

Woven bracelet : Désigne les bracelets "tressés".

 

 

Y

 

YM : Désigne la Yacht Master.

Yokota Air Base : Explorer référence 1016 avec historique militaire. Yokota Air Base est une base aérienne de l'United States Air Force située à Fussa, dans la banlieue ouest de Tokyo, au Japon.

 

Z

 

Z Blue : Référence du cadran de la Milgauss cadran bleu présentée à Bâle en 2014.

Zenith :Daytona (référence 16520) embarquant le El Primero 400 de Zenith modifié (1988-2000).

Zephyr : Désigne les Rolex références 6582, 1008, 1009, 1029, 1038 et 1512 (date). Modèle automatique caractérisé par sa lunette "Astral" et son cadran "Crosshair" apparu fin des années 50.

 

0-9

 

2 lignes - 4 lignes : Nombre de lignes inscrites sur le cadran, généralement du modèle submariner (ex 14060 ou 5512-5513), appelé aussi littérature. Nom/profondeur – Nom/profondeur/COSC

3 6 9 : Désigne les cadrans de type "explorer".

3 couleurs : Désigne les "daytona" Paul Newman avec 3 couleurs sur le cadran.

4 chiffres : Désigne les modèles dont la référence est constituée de 4 chiffres. Considéré comme vintage.

5 chiffres : Désigne les modèles dont la référence est constituée de 5 chiffres. Considéré comme néo-vintage.

6 chiffres : Désigne les modèles dont la référence est constituée de 6 chiffres. Les "nouveaux" modèles Rolex.

6 inversé : Sur certain Daytona le 6 du compteur des heures est inversé et se lit comme un second neuf.