Bâle 2016 : Enfin !

Elle était attendue, désirée, fantasmée. Rolex l'a fait. La nouvelle Daytona acier (réf. 116500) vient de voir le jour à Bâle. Une lunette céramique et un bel hommage à l'histoire de la marque.

Inchangée depuis 2000, la 116520 tire sa révérence (toujours présente sur le site Rolex). Place à la nouvelle 116500 qui partage sans nul doute l'ADN de ses aînées. Les passionnés l'attendaient depuis des années. La voilà. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle reçoit d'ores et déjà un accueil très chaleureux. En France, le prix est fixé à 11 350€.

Côté moteur, le calibre utilisé est toujours le 4130.

Nouvelles déclinaisons en or jaune et gris.

La Day-Date fête son anniversaire en toute discrétion en cette année 2016. Avec le nouveau calibre présenté l'année dernière, difficile de révolutionner le modèle. C'est donc avec sobriété que la Day-Date souffle ses 60 bougies. Le vert du cadran est le symbole des anniversaires pour la marque. Ici en everose et or gris.

L'Explorer 39mm s'offre quant à elle un petit lifting. Elle brille "entièrement" dans le noir et ses aiguilles ont été revues et corrigées. Les amateurs se moquaient souvent de ses aiguilles trop "courtes", c'est désormais de l'histoire ancienne. Plus large, plus longue, plus visible d'après la marque à la couronne.

 Autre nouveauté notable du côté de la Yacht-Master. La version grise en acier et la version Rolesor chocolat.

Rolex a également présenté des nouvelles Cellini, PearlMaster, DJ et Airking... En clair, une très belle édition 2016 pour Rolex marquée par la tant attendue Daytona acier nouvelle génération. Cela ne fait aucun doute qu'elle va rencontrer un immense succès et qu'il sera difficile de s'en procurer une rapidement.

Notons tout de même la belle cousine proposée par Tudor. De l'audace, du bronze, un cadran 3-6-9, un calibre maison. Tout pour rêver même si l'on entend déjà les éternels insatisfaits se plaindre de ses 43mm.

Coup de cœur pour le clin d'œil de ce bracelet également.