2 novembre 2013 : Le 1er meeting à Toulouse

Au programme de cette journée, déjeuner avec vue sur la Garonne et visite du 51 ème Salon des Antiquaires de Toulouse. http://www.sforman.fr/

Comme toujours, bonne humeur et jolies Rolex.

Entre brochettes, entrecôtes, tartare et sans oublier le fromage, le déjeuner a été l'occasion pour les membres présents de faire connaissance et d'échanger sur la belle brochette de pièces amenée pour l'occasion.

 

Focus sur une paire de GMT

Une 16750 cadran mat de 1982 et une 16710 aka Columbine !

Une Rolex OysterQuartz DateJust. Toute la pureté du style Rolex dans un boitier anguleux qui n'est pas sans charme...

Le déjeuner se termine. Il est temps de songer à la suite du programme. Direction le Salon des Antiquaires à deux pas de notre restaurant. Nous sommes accueillis par notre hôte Romain Mussato horloger à Toulouse spécialiste des montres anciennes et qui fait partie des exposants.

Cette année en plus du stand de Romain Mussato, il y a 2 autres stands qui proposent des montres. Et à votre avis, que font 3 membres de l'OPC à peine la visite du salon commencée ? Ils cherchent les stands horlogers bien sûr !

Après un passage chez Romain qui propose cette année de très sympathiques Omega vintage mais hélas pour l'OPC pas de Rolex vintage, direction le stand de Mme Francine Panier, une joaillière de la région Paca, qui propose quelques Dayto dont une 16518 en or jaune sur cuir de 1994 qui retient toute l'attention d'Arnaud.


Crédit francinejoaillerie.com

Le clou de cet après-midi a sans doute été la rencontre avec Michel Slingue un vendeur sympathique, passionné et passionnant dont le moins qu'on puisse dire est que le stand ne paye pas de mine.

Avec lui, nous poursuivons dans la thématique GMT bien engagée pendant le déjeuner. Au menu, cette fois une GMT 1675 cadran mat, une 1675/3 or et acier cadran noir et une 1675/3 dite root beer avec son cadran marron !

A titre d'information, la 1675/3 dite root beer allait partir en révision. Le plexi est rayé, la lunette est bloquée et pour tout dire elle est en panne ! D’où un prix de vente en l'état intéressant.

Mais la montre qui a suscité un vif intérêt est celle que porte Michel Slingue à savoir une DD full gold.

 

Notez le disque des jours qui est en français ! Michel Slingue nous informe que cette DD de 1998 est à vendre elle aussi. Cerise sur le gâteau elle vient avec son certificat de garantie punché et un certificat de révision Rolex !